Commerçants en danger dans les centres-villes : Quelles réponses du Gouvernement ?

Jeudi 17 janvier, au Sénat, j’ai interrogé Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, sur les mesures que le Gouvernement entendait prendre pour soutenir les commerçants, artisans, hôteliers, restaurateurs et cafetiers des centres-villes qui ont vu leur activité décliner ces dernières semaines.

Depuis deux mois maintenant, les violences et affrontements qui se déroulent chaque samedi, en marge des manifestations des Gilets Jaunes, ont en effet eu des conséquences désastreuses sur le chiffre d’affaires de ces acteurs de notre ville locale.

Un échange à retrouver ci-dessous en vidéo.

Compte tenu de la réponse du ministre, je reste bien évidemment mobilisée auprès des représentants des commerçants et artisans de la Haute-Garonne pour faciliter une prochaine entrevue avec les membres du Gouvernement.

Roulez électrique : 100 bornes publiques en Haute-Garonne

Je tenais à féliciter le Syndicat départemental d’énergie de la Haute-Garonne (SDEHG) et les communes partenaires qui viennent remporter un pari lancé en 2016 : créer un réseau de 100 bornes de recharge publiques dans le département, avec une borne installée tous les 10 à 20 km maximum.

Une opération soutenue par l’ADEME et qui permettra, je l’espère, de favoriser le développement de l’électromobilité, un mode de transport respectueux de l’environnement.

Loi ELAN : Les avancées obtenues par Les Républicains au Sénat

Dans les prochaines semaines, le Parlement devrait adopter le projet de loi ELAN (logement) dans sa version issue de la Commission Mixte Paritaire (CMP) qui a réuni, le 19 septembre dernier, des représentants de l’Assemblée nationale et du Sénat. Sous l’impulsion des élus Les Républicains du Sénat, des avancées significatives ont été actées. Le détail dans le courrier ci-dessous :

Groupe scolaire à Cugnaux, complexe sportif à Flourens : week-end d’inaugurations

C’est toujours un moment particulier pour un élu de la République d’assister à l’inauguration d’une école. Vendredi 21 septembre, à Cugnaux, il s’agissait d’une école maternelle, d’une école élémentaire et d’un centre de loisirs ! Un moment d’autant plus fort que ce groupe scolaire portera désormais le nom de Claudie Haigneré. La célèbre astronaute et scientifique qui s’est largement investie dans la réalisation de ce projet à chacune de ses étapes. En ce jour inaugural, elle a encore longuement échangé avec les élèves de ce nouvel établissement.

Le lendemain, je me suis rendue à Flourens, pour l’inauguration, cette fois, d’un complexe sportif baptisé Claude Onesta. Ce bel équipement constituera un lieu de proximité et un outil de cohésion pour Flourens, mais également les communes voisines.

Visite de Gérard Larcher en Haute-Garonne

Les 14 et 15 septembre derniers, Gérard Larcher, Président du Sénat, était en Haute-Garonne. La première journée a notamment été rythmée par une visite des sites d’Airbus, une rencontre au Capitole avec Jean-Luc Moudenc et des élus de la Métropole toulousaine et un dîner républicain à Revel où était convié l’ensemble des maires du département.
Le lendemain, cap au sud, avec comme point d’orgue, l’inauguration des Pyrénéennes de Saint-Gaudens, l’une des plus importantes foires agricoles du pays, qui réunit tous les trois ans, professionnels et grand public français et espagnols.

Durant ces deux jours de visite, il aura beaucoup été question de solidarité entre l’urbain et le rural, d’équilibre et de collaboration entre la Métropole toulousaine et les territoires voisins. Plus qu’un vœu pieux, une réalité qui se dessine chaque jour un peu plus dans notre département à l’instar du récent accord de coopération renforcée signé entre le Marché d’Intérêt National de Toulouse et l’abattoir de Saint-Gaudens.

Lettre d’information Juillet 2018

Retrouvez ci-dessous la lettre d’information des sénateurs LR de Haute-Garonne pour le mois de juillet.
Je profite de ce message pour souhaiter de bonnes vacances à celles et ceux qui ont la chance d’en prendre.
Bel été et à la rentrée.
Brigitte MICOULEAU

Lutte contre les trafics de stupéfiants : Toulouse mérite-t-elle une JIRS?

Réclamée depuis plusieurs années par les élus locaux et les professionnels du droit, la création d’une JIRS (Juridiction Interrégionale spécialisée) à Toulouse permettrait de répondre de manière forte et concrète à la multiplication des crimes et délits liés au trafic de stupéfiants dans l’agglomération.

Alors que je lui rappelais, le 24 juillet dernier, tout l’intérêt d’un tel dispositif pour la 4e ville de France, mais également pour l’ensemble de la région Occitanie, la Garde des Sceaux, qui a expliqué qu’une réflexion était actuellement en cours concernant la création de nouvelles JIRS dans notre pays, a avancé une série d’arguments qui laisse planer un réel doute quant à la volonté du Gouvernement de répondre favorablement à la demande toulousaine.

Si tel était effectivement le cas, nous ne pourrions que regretter cette décision en total décalage avec la réalité du terrain.

Retrouvez ci-dessous la vidéo de cet échange.

Pénurie de vaccins et de médicaments : Premières auditions pour la mission d’information

Ayant déjà interpellé les Gouvernements successifs à deux reprises sur les pénuries de plus en plus fréquentes de vaccins et de médicaments, j’ai bien évidemment souhaité intégrer la nouvelle mission d’information sénatoriale créée afin d’établir un état des lieux des ruptures et des risques de ruptures de stocks constatés au cours des dernières années et de retracer les différentes causes de ce phénomène inquiétant. L’objectif étant, in fine, de proposer des mesures permettant de remédier à cette situation inacceptable.Les travaux de cette mission d’information sont à suivre sur le site du Sénat : http://www.senat.fr/commission/missions/penurie_de_medicaments_et_de_vaccins/index.html

Maladies rares : L’appel de 100 sénateurs

Retrouvez ci-dessous la Tribune parue le 5 juillet dans Le Figaro dans laquelle 100 sénateurs demandent à la ministre de la Santé de maintenir le budget alloué à la recherche et à la prise en charge des maladies rares. 3 millions de Français concernés.